L’hygiène dans les toilettes publiques

Beaucoup de gens préfèrent se retenir et attendre d’être arrivé chez eux pour aller aux toilettes. Et pour cause, les toilettes publiques ont la mauvaise réputation d’être sales et pleines de bactéries du fait de leur usage commun. Pourtant, il y a des fois où nous ne pouvons pas les éviter.

Se retenir d’uriner est mauvais pour la santé

Éviter la saleté des toilettes publiques est chose courante, mais est-il raisonnable de se retenir pendant des heures avant d’aller pisser ? Cette attitude peut avoir de très graves conséquences sur la santé. Non seulement, cela va élargir la vessie – ce qui est déjà assez grave – mais les déchets et les toxines qui cumulent dans l’urine peuvent provoquer des infections, et même des calculs rénaux. Se retenir n’est donc pas une bonne solution.

Toilettes publiques : des sérieux risques sanitaires

Le nombre d’utilisateurs et la négligence font des toilettes publiques de véritables foyers de microbes. La plupart d’entre nous prennent d’ailleurs toutes les précautions nécessaires. Nous sommes conscients qu’en utilisant les toilettes publiques, nous nous exposons à de nombreuses bactéries. Le risque d’attraper des maladies comme les infections urinaires ou la grippe saisonnière est important.

Quelques conseils pour éviter les microbes

Afin de se prémunir des microbes, il est recommandé de suivre ces consignes :
– Choisir les toilettes publiques les moins sales ;
– Utiliser un mouchoir dès qu’on touche la poignée de la porte ;
– Ne pas baisser le pantalon jusqu’aux chevilles ;
– Ne jamais s’asseoir sur la lunette ;
– Ne pas laisser ses affaires traîner par terre ;
En gros, la saleté des toilettes publiques est un fait avéré. Il est d’ailleurs compréhensible que cela nous dégoûte. Et les risquent d’attraper de maladies n’arrangent pas les choses. Mais ce n’est pas une fatalité, il suffit d’adopter les gestes pratiques évoqués dans cette rubrique.