Les recours possibles face à des vices cachés en immobilier

Vous venez d’acquérir un bien immobilier et au bout de quelques semaines, vous trouvez un vice caché dans l’habitation. Remarquant l’étendue des dégâts, vous souhaitez certainement obtenir une indemnisation.
Grâce à la loi, il existe des recours vous permettant d’avoir une garantie en cas de vices cachés.

Qu’est ce que les vices cachés dans le domaine de l’immobilier?

Les vices cachés peuvent prendre plusieurs formes dans l’immobilier, cela peut être une infiltration d’eau, des fissures ans les murs ou la présence de nuisibles comme des insectes dans les charpentes en bois.
Le vice caché porte bien son nom, lors de l’achat, il n’est pas visible ou le propriétaire ne l’a pas mentionné.
Attention néanmoins, il faut que le problème en question soit conséquent, soit cela met en danger les nouveaux résidents soit, comme le stipule la loi, ne vous permet pas l’utilisation normale de votre bien au quotidien.

Les recours possibles en cas de vices cachés dans une habitation

Il existe plusieurs recours si vous trouvez des vices cachés après l’achat du bien.
Il faut que le vice caché soit découvert après l’acquisition et doit être signaler le plus tôt possible, quelques semaines après l’achat, pour pouvoir trouver les solutions adéquates rapidement.
Vous pouvez demander au vendeur de reprendre son bien et de vous rembourser ou de vous dédommager financièrement pour effectuer les travaux de rénovation nécessaires. Il est également possible de faire baisser le prix de la vente.
Ce recours se fait à l’amiable, sans la nécessité de faire appel à un avocat.
Il est à noter que cela peut arriver que même avec l’étude de professionnels de l’immobilier, le vice ne soit pas détecté.
Il est donc conseillé de joindre le vendeur et de lui montrer le problème pour ensuite trouver un arrangement convenant aux deux parties.

Faire appel un avocat lors de la présence de vices cachés

Si le propriétaire refuse toutes négociations à l’amiable, vous pouvez faire appel à un avocat en droit immobilier pour vous assister dans vos dossiers de vices cachés.
Tout d’abord, il faudra prévenir le vendeur par lettre recommandée, s’il n’y a aucune réponse de sa part, il faudra entamer des procédures juridiques contre lui.
Votre avocat pourra vous conseiller et défendre votre cas devant les tribunaux pour vous permettre d’obtenir gain de cause, soit l’annulation de la vente, soit des dommages et intérêts.