Le one man show de Jean-Luc Lemoine

Difficile de contenter tous les spectateurs sans pour autant tomber dans un spectacle paresseux et sans caractère… Et pourtant, pari réussi pour Jean-Luc Lemoine qui offre à son public des sketches parfois piquants mais toujours extrêmement drôles et originaux.

Pour cette tournée qui marque un véritable tournant dans la carrière de l’humoriste, Jean-Luc Lemoine a décidé de concocter un patchwork explosif de différents morceaux et sketches. Soit ils ont été réactualisés pour l’occasion, soit ils sont totalement inédits et décalés comme sait si bien le faire Jean-Luc Lemoine.

Agréablement pimenté, ce spectacle mélange subtilement la critique vivace de la société, l’incarnation de personnages parfois inquiétants mais toujours drôles ainsi qu’une bonne dose d’un humour piquant. Ajoutons à cette recette exquise des blagues inédites et nous obtenons un spectacle réussi au plus au point.

Le succès de ce one man show (déjà relayé sur Twitter) réside avant tout dans la capacité de Jean-Luc Lemoine à amuser aussi bien ceux qui le suivent depuis des années que ceux qui le découvrent à peine. D’ailleurs, pour ces derniers qui se figuraient assister à un spectacle du « monsieur assez drôle qui parle dans Touche pas à mon Poste », l’image est totalement faussée. Car c’est bel et bien un véritable humoriste qui se produit chaque soir au Grand Point Virgule à Paris.

Dans son nouveau spectacle, Jean-Luc Lemoine s’amuse à incarner des personnages amusants qu’il caricature à souhait : Ken de Secret Story, animateur de grande surface… Le tout lié à des moments de grande lucidité visant à pointer la bêtise humaine, toujours avec humour, bien sûr ! L’humoriste met ainsi ses talents d’acteur au profit de son spectacle pour le plus grand bonheur de ses fans.

Pour ceux qui le suivent depuis ses débuts, ce nouveau one man show fait écho à la carrière de l’acteur et à ses précédents spectacles. Et pour ceux qui souhaitent le découvrir, il est encore temps de trouver des places, notamment via Ticketac, avant le 4 avril, date de sa dernière représentation.