Évoluer dans le secteur du génie civil : quels salaires au Québec ?

Le secteur du génie civil est un marché à fort potentiel au Québec. Les besoins et la demande dépassent largement l’offre depuis la réforme de l’immigration entamée dans la province en 2013. Le secteur ne parvient plus à fournir les professionnels qualifiés pour répondre à cette demande grandissante. Pour de nombreux jeunes nouvellement sanctionnés du diplôme de baccalauréat et des professionnels souhaitant se reconvertir, le secteur du génie civil est une orientation principale.

3 % de taux de chômage

Les chiffres sur le chômage dans le secteur du génie civil expriment clairement le dynamisme du milieu. En effet, seuls 3 % des diplômés du secteur ne sont pas en activité. Ce dynamisme s’explique principalement par l’augmentation exponentielle de la population nécessitant l’entretien et la construction d’infrastructures comme les routes, les barrages ou encore les ponts. L’évolution de la technologie dans certains secteurs comme l’aérospatial, le médical et la robotisation a également propulsé la demande sur le marché du génie civil. Dans la province, les dépenses liées à l’entretien, la rénovation et la construction des infrastructures coûtent chaque année environ 4 milliards de dollars au Ministère du Transport.
L’importance de la demande pousse le marché à rechercher toujours plus de nouveaux professionnels dans le secteur. Les universités rencontrent ainsi quelques difficultés à produire un nombre suffisant de diplômés pour combler la demande du marché. Nous vous proposons sur le site les liens pour découvrir les formations pour devenir ingénieur en génie civil au Québec.

D’ingénieur junior à ingénieur sénior

Au Québec, les jeunes ingénieurs en génie civil débutent obligatoirement leur carrière en tant qu’ingénieurs juniors. Ce titre leur permet d’occuper des postes sous la supervision d’ingénieurs expérimentés. Ce passage peut durer jusqu’à 36 mois et vise à permettre à l’ingénieur junior d’acquérir de l’expérience. Ils devront ensuite passer l’examen soumis par l’Ordre des ingénieurs du Québec. Leurs permis d’exercer leur seront attribués qu’après avoir passé cet examen avec succès. Il faut ensuite plusieurs années d’exercice pour à un ingénieur en génie civil pour occuper de hautes fonctions dans le secteur.
Les salaires d’un ingénieur en génie civil varient en fonction de son statut. L’ingénieur junior touche le salaire le plus bas du secteur. En moyenne, un jeune diplômé doté de ce statut touche 57 300 dollars. Pour un poste de chef de projet ou de vice-président, un ingénieur sénior peut, quant à lui, toucher en moyenne 93 500 dollars.