Alcool or not alcool, that is the question !

Refuser de boire un verre d’alcool…

Sans être une question de religion, refuser de boire de l’alcool est plutôt mal perçu dans notre société. Lors d’une soirée ou d’une manifestation, celui ou celle qui ne veut pas consommer de l’alcool est regardé d’un drôle d’air. On se pose des questions pour savoir s’il est malade ou s’il veut un verre de vin qui lui convient mieux. Refuser même un verre de champagne paraît anormal ! En particulier au moment des fêtes ou lors d’un anniversaire. Pour les français, un repas sans une bouteille de vin paraît inconcevable et l’hôte sera vexé que l’invité ne goûte pas le meilleur cru de sa cave.

…Est-ce vraiment une insulte ?

Lors d’une enquête menée par les associations Prévention routière et Assureurs Prévention en décembre 2014, fait ressortir que « 73 % des français pensent que boire de l’alcool fait partie des habitudes culturelles françaises ». Le non-buveur est casseur d’ambiance et peut-être va-t-il contaminer les autres ? Lors d’une sortie ou d’une fête, il faut pourtant penser au retour si vous ne couchez pas sur place, si vous ne prenez pas un taxi ou les transports en commun. Car les effets de l’alcool ne disparaissent pas par enchantement et prendre des petites routes de campagne peut être dangereux. Il faut s’interroger sur les motivations profondes des non-buveurs qui ne sont pas toujours médicales mais tout simplement par manque de goût…